Recherche

facebook

Autres articles dans cette rubrique

Accueil du site || Thèmes || Géométrie || Les représentations planes d’objets de l’espace || Dessiner un assemblage de cubes depuis les quatre points cardinaux


De quoi s’agit-il ?

- Dessiner un assemblage de huit cubes, sur papier pointé, selon les points cardinaux.
- Retrouver les quatre dessins d’un même assemblage.

Enjeux

- Traduire une perception visuelle en représentation graphique et inversement
- Décider d’un point de départ pour le dessin
- Tourner mentalement l’objet dans l’espace
- Respecter le code de représentation sur papier pointé
- Dessiner ce que l’on voit et non ce que l’on connaît de l’objet
- Socles 3.2.2 : Associer un solide à sa représentation dans le plan et réciproquement
- Socles 3.2.2 : Construire un parallélépipède en perspective cavalière
- Socles 3.2.3 : Dans un contexte de reproduction de dessins, relever la présence de régularités
- Socles 3.2.3 : Comprendre et utiliser les termes usuels propres à la géométrie pour décrire, comparer, tracer

De quoi a-t-on besoin ?

- Huit cubes attachables par groupe d’enfants
- Du papier pointé (diponible sous format A4 en annexe)

Comment s’y prendre ?

Les enfants se répartissent en groupes de quatre et s’asseyent aux quatre côtés de la table. Ensemble, ils construisent un assemblage de huit cubes qu’ils placent au centre de la table, et de façon que personne n’ait de face frontale. Ils doivent chacun le dessiner, en respectant leur propre point de vue. Il y aura donc quatre dessins différents d’un même assemblage. Ensuite, tous les dessins de la classe sont mélangés. Les assemblages restent bien visibles au centre des tables. Chaque enfant prend un dessin autre que le sien et, en circulant entre les tables, retrouve de quel assemblage il s’agit. Lorsqu’il pense avoir trouvé, il dépose le dessin sur la table, à la place où se trouvait le dessinateur. Si deux dessins se trouvent à une même place, discussion et réajustement s’opèrent.

Echos d’une classe :

L’utilisation de cubes attachables permet d’obtenir une construction avec surplombs.
Assemblage 1 :

Assemblage 2 :

Assemblage 3 :

Difficultés rencontrées :

- Comment faire pour dessiner ?
- Par où commencer mon dessin pour ne pas devoir trop gommer ?
- Certains enfants ne tiennent pas leur dessin dans le bon sens, celui qui reçoit le dessin ne sait pas distinguer le haut du bas.
Il existe un matériel ( des formes hexagonales) qui permet la construction de l’assemblage en deux dimensions avant de le dessiner. Le problème du point de départ et des lignes parasites peut être résolu en manipulant cet outil.

perspective cavalière
papier pointé

Prolongements

- Varier le nombre de cubes
- Instaurer un code commun de coloriage
- Pour simplifier l’activité, utiliser des cubes qui ne s’attachent pas, qui se déposent les uns sur les autres
- Dessiner l’assemblage dans différentes positions
- Complexifier les assemblages avec des cubes cachés ou imposer des assemblages très ressemblants aux différents groupes
- Varier le type de support pour dessiner
- Les activités du site wisweb (Applets “Solides : reconstruction à l’aide de trois points de vue (1)” et “Solides : maison tournantes” sont un bon prolongement à cette activité. Ces activités sont aussi en français.

PDF - 165.7 ko
trame papier pointé en paysage
PDF - 45.9 ko
trame papier pointé portrait

Retour vers la table des matières